5 astuces pour organiser ses épices et herbes aromatiques dans la cuisine

Olivia Merlen pimente le coin repas avec quelques idées décalées.

Mis à jour

cuillères en bois aux herbes et aux épices

Le printemps est là. On a tous envie de fraîcheur dans la cuisine et dans les assiettes. Direction la jardinerie pour acheter quelques pots d’herbes aromatiques : basilic, menthe, ciboulette, persil… Quant aux épices, j’en ai toujours une panoplie à la maison. En mettant quelques cuillères de curcuma dans la soupe, tout se colore et j’ai l’impression d’être une magicienne. Tout ça prend quand même de la place, alors je reste toujours à l’affût de la moindre astuce rangement pour cuisine, de la plus simple à la plus tordue (littéralement). En voici quelques-unes à tester.

Un peu de DIY : vous pouvez aussi coller vous-même des aimants à vos pots ou peindre un pan de mur avec de la peinture magnétique. C’est l’idéal pour les épices ou les herbes sèches !

1. Un tiroir secret à épices

Pour un plan de travail impeccable, rassemblez tous vos pots à épices et cachez-les dans un tiroir, vertical pour les plus chanceux ou horizontal pour la cuisine “lambda”. Avec cette dernière option, il est plus difficile de trouver le bon pot au premier coup d’œil.

Collez une étiquette sur le couvercle de chaque pot avec le nom de l’épice et, pour les plus organisés, avec un classement par couleur (vert pour les herbes sèches, orange pour le cumin et le curcuma, rouge pour le paprika et la poudre de chili, etc.) Des stickers pré-imprimés spécial épices se trouvent même sur internet (pour les plus fainéants).

2. Des pots magnétiques

Si, comme moi, les épices colorées sont votre source d’inspiration pour cuisiner, laissez-les bien en vue. Plutôt qu’une étagère à épices, optez pour de petits pots magnétiques qu’on trouve dans le commerce. Vous pouvez les accrocher sur un support dédié, sur le côté de votre frigo ou même par le couvercle sous la hotte ! Cette astuce de rangement vous facilitera la vie en cuisine.

3. Des boîtes de conserve ou de thé

On nous le répète assez souvent. Pensez à recycler ! Ça tombe bien... on va utiliser les boîtes de conserve pour rempoter nos plantes aromatiques. Pour cela, j’ai décidé d’en récolter quelques-unes dans les restaurants (en demandant gentiment, ça passe) ou d’en acheter de suffisamment grosses au supermarché.

  1. Nettoyez-les puis laissez-les tremper dans l’eau chaude pour enlever l’étiquette.
  2. Percez quelques trous dans le fond avec une perceuse manuelle, ou un clou et un marteau (ou mettre directement le pot de la plante à l’intérieur pour les moins adroits)
  3. Rempotez votre plante aromatique dans la boîte de conserve.

Bon à savoir : si vous avez une vieille boîte de thé en vrac en aluminium, ça peut aussi faire l’affaire (résultat un brin vintage). Pour les fêtards, recyclez vos gobelets en plastique ramenés d’un festival pour un style différent.

4. De la vaisselle en guise de pots pour plantes aromatiques

En faisant quelques recherches, je dois dire que mon astuce préférée, c’est d’utiliser ma collection de mugs dépareillés pour y mettre mes plantes et les accrocher aux murs de la cuisine (un peu penchés, certes).

Autre idée récup’ : utilisez une vieille passoire pour rempoter une plante aromatique. C’est idéal pour les herbes qui demandent peu d’eau (ça garde moins l’humidité) et ça donne un côté un peu décalé à la cuisine.

5. Un jardin d’herbes aromatiques suspendu

Ma cuisine n’est pas grande et je rêve d’une “forêt d’intérieur”. Alors, j’ai décidé de suspendre mes plantes aromatiques aussi (oui, entre les murs et le plafond, il y en a vraiment partout). Le concept : reprendre une boîte de conserve et faire trois trous sur les rebords. Suspendez-la à l’aide de trois cordes et d’un crochet. Bon à savoir : vous pouvez en suspendre autant que vous voulez en accrochant une tringle au plafond.

Il paraît qu’on peut aussi renverser ses plantes suspendues (oui, oui, la tête à l’envers). Une astuce de paresseux pour cueillir ses herbes aromatiques plus facilement, avec un mini réservoir au-dessus (enfin sous la plante). À trouver dans le commerce ou à fabriquer soi-même.

Plus qu’à nettoyer la cuisine et à faire la fière (ou le fier) devant vos invités.

Publié à l'origine