8 plantes pour purifier l’air de votre maison

Les meilleures plantes d'intérieur dépolluantes.

Mis à jour

plante en pot en étain recyclé

Acheter des plantes d’intérieur pour décorer sa maison, on l’a souvent fait. Mais combien de fois avons-nous aussi réalisé cet achat parce que certaines de ces plantes de maison étaient, non seulement de jolies plantes, mais aussi des plantes dépolluantes ? Assez rarement sans doute. Prêts maintenant à adopter une plante anti-pollution ? L’équipe Cleanipedia a enquêté et nous livre la liste des différentes plantes d’intérieur dépolluantes avec leurs principales caractéristiques.

On embellit son intérieur grâce à une jolie plante et en plus elle absorbe certaines substances nocives. Pourquoi se priver ? En moyenne une plante dépolluante améliore la qualité de l’air sur une surface de 10 m².

Comment marchent les plantes dépolluantes ?

L'air de nos maisons est souvent confiné et pollué par les revêtements muraux, les produits d’entretien, les déodorants… Les plantes d’intérieur dépolluantes attirent les poussières sur leurs feuilles et absorbent ainsi les polluants présents dans l’air : benzène, formaldéhyde, xylène, toluène, trichloréthylène et ammoniac.

Une fois digérées par les racines, ces substances nocives deviennent des produits organiques parfaitement sains qui servent à nourrir la plante. Les plantes émettent ensuite de l’oxygène sous forme de vapeur d’eau. Elles agissent ainsi comme un filtre et restituent un air assaini.

1. Le chlorophytum – la plante araignée

Cette plante dépolluante est l’une des plantes vertes les plus populaires. Elle est très efficace contre le monoxyde de carbone et performante pour l’oxygénation d’une pièce. Elle est facile à entretenir car elle se plaît dans la plupart des pièces à partir du moment où il y a assez de lumière.

2. Le draceana – le dragonnier

La plupart des variétés de dragonniers possèdent des feuilles rayées de blanc. Cette plante dépolluante est souvent choisie comme plante de maison pour ce joli feuillage décoratif. Les dragonniers absorbent le benzène, le xylène et le trichloréthylène. Ils luttent contre les composés organiques volatils comme la fumée de cigarette, les émanations des peintures et les parfums d’ambiance. Ils nécessitent peu d’eau et de lumière et pourront se plaire dans des pièces sombres.

3. Le spathiphyllum – la fleur de lune

Cette plante d’intérieur a un feuillage persistant et vert brillant. Et aucun polluant ne lui résiste. Sa grande capacité à filtrer l’air lui permet d’absorber le trichloréthylène, le benzène, l’ammoniac, le xylène et le formaldéhyde. Elle a donc bien mérité le titre de championne de la dépollution de l’air. Elle se place à peu près partout dans la maison, nécessite une lumière douce et beaucoup d’humidité.

Attention pour les animaux domestiques. Cette plante est toxique pour eux.

4. L’aglaonema – une plante dépolluante tropicale

Cette plante verte touffue est d’origine tropicale. On adore son superbe feuillage et la facilité à la cultiver. Elle est en effet très résistante et peu exigeante. Il faudra juste éviter les courants d’air et les grosses chaleurs. Sa croissance est plutôt lente, on pourra donc garder le même pot plus longtemps. Elle filtre bien les composés organiques volants provenant de la peinture et des parfums.

5. L’anthurium – le flamant rose

On aime ses superbes fleurs rouges vernies. C’est aussi l’une des meilleures plantes dépolluantes pour débarrasser l’intérieur d’une maison de l’ammoniac issu de l’utilisation de produits d’entretien, comme dans une cuisine ou une salle de bains. Elle est assez exigeante : lumière constante, engrais et pas trop d’eau en hiver.

Attention aux enfants et aux animaux car la sève et les jeunes feuilles sont toxiques.

6. Le gerbera – une grosse marguerite

Le gerbera a longtemps été utilisé uniquement pour sa fleur à couper : une grosse marguerite aux couleurs chaudes. On peut récemment le trouver en pot. Cette plante dépolluante absorbe presque tous les composés organiques volatils toxiques existants. Elle nécessite beaucoup de lumière mais son entretien est assez facile. À noter qu’elle a généralement une durée de vie plus courte que les autres plantes.

7. Le nephrolepis exaltata – la fougère de Boston

La fougère de Boston sort de l’ordinaire avec son look sauvage. Elle absorbe chaque jour une grande quantité de xylène et de formaldéhyde. Elle peut aussi aider à augmenter l’humidité d’une pièce si on vaporise ses feuilles. C’est une plante facile d’entretien avec une bonne longévité.

8. Le ficus elastica – le caoutchouc

Le meilleur choix pour les débutants. Le caoutchouc est très résistant et produit beaucoup d’oxygène grâce à ses larges feuilles. Il se développe rapidement, il faudra donc un espace prêt à l’accueillir comme une vaste entrée ou un grand séjour. La seule chose à éviter : le soleil direct.

Publié à l'origine