Quand j’ai appris que les matelas étaient pleins d’acariens (ça se compte en millions)… impossible de dormir. Après avoir fait des cauchemars mettant en scène bébêtes rampantes et autres fantaisies nées de mon imagination, j’ai décidé de prendre les choses en main. Dès le réveil, cheveux ébouriffés et encore en pyjama, j’ai testé les meilleures astuces pour nettoyer mon matelas. Les voici !

S’attaquer aux taches fraîches et de longue date

Hop, le grand ménage commence tôt. J’enlève activement le drap-housse, la couette, les oreillers, les plaids et la montagne de coussins décoratifs qui encombraient mon lit, sous l’œil ébahi de mes colocataires (réveil brutal pour un samedi). Première chose à regarder : les taches fraîches ou celles dont on ne s’est jamais occupé.

  • La terre de Sommières : une poudre idéale pour la graisse et la transpiration (à acheter avant que la canicule arrive).
  • L’eau froide : on l’utilise pour nettoyer une tache de chocolat (quel est votre secret pour tacher jusqu’au matelas ?) ou une tache de sang sur un matelas.
  • L’alcool ménager (avec de l’eau) : ce produit vous sauvera la mise après avoir renversé une tasse de café au lit.
  • L’eau oxygénée ou le vinaigre blanc : ça fonctionne pour de nombreuses taches, comme le sang, l’urine, la transpiration ou la moisissure.

Ces produits sont à appliquer avec une éponge ou un linge imprégné, sans frotter et sans étaler.

Laver son matelas avec un mélange naturel

On continue le nettoyage, dans la bonne humeur. Quelques règles pour que ça se passe bien : aspirez avant tout (cheveux et poussière trouvent toujours un moyen de rester collés) et ne mouillez jamais trop votre matelas. Pour ça, on humidifie un chiffon, un linge ou une éponge avec le mélange naturel choisi. Puis, on travaille sur l’ensemble du matelas pour ne pas risquer de voir apparaître de vilaines auréoles (ma hantise dans la vie).

Voici plusieurs concoctions à tester pour rafraîchir votre matelas :

  • Diluez quelques cuillères de cristaux de soude dans un seau d’eau chaude (l’eau doit légèrement blanchir).
  • Mélangez un peu de vinaigre avec de l’eau et quelques gouttes de liquide vaisselle (ça marche aussi pour le canapé).
  • Pour un matelas sale voire jauni, utilisez de l’ammoniaque en faisant très attention (fenêtres ouvertes, masque, gants et espace non-fumeurs !).

Une fois l’opération finie, rincez avec de l’eau claire (sans tremper le matelas), puis séchez avec un linge éponge ou un chiffon microfibre propre. Ouvrez grand les fenêtres par beau temps et/ou utilisez un sèche-cheveux avec de l’air tiède. On peut aussi saupoudrer de talc ou de bicarbonate pour terminer le travail (surtout après l’ammoniaque pour enlever l’odeur).

Nettoyer son matelas avec du bicarbonate de soude

Si vous ne voulez pas prendre le risque d’humidifier le matelas, saupoudrez-le entièrement de bicarbonate de soude, qui aura l’effet de désodoriser et d’assainir. Vous pouvez mélanger ce produit à quelques gouttes d’huiles essentielles de votre choix pour parfumer et profiter de leurs bienfaits : lavande (antibactérien), arbre à thé (désinfectant, et pas seulement pour le rhume) ou citron (désodorisant).

Laissez absorber au moins une heure, puis passez une brosse. Pour finir, aspirez le tout et faites sécher au soleil si possible afin d’éliminer les bactéries et les mauvaises odeurs.

Prendre les bonnes habitudes

Pour ne pas risquer d’endommager votre matelas, achetez un protège-matelas, à laver régulièrement. Un indispensable de la chambre ! Vous pouvez aussi retourner votre matelas tous les 6 mois (certains ont même un côté été et hiver pour les étourdis) pour ne pas abîmer davantage un côté. Et enfin, ne faites pas votre lit directement après le lever (une idée qui va plaire) et aérez la pièce quelques minutes. Voilà, il ne reste plus qu’à laver vos draps.