Comment faire un mur végétal à la maison ?

Les meilleures idées de mur végétal intérieur avec de la récup’.

Mis à jour

plantes de jardin sur un mur de palettes

Même quand on habite un mini studio où les vêtements et les livres s’entassent - et où il n’y a même pas la place pour un petit lave-vaisselle - on trouve toujours de l’espace pour les plantes. Elles nous réconfortent et apportent un peu de campagne en ville. Après avoir fait de la salle de bain une véritable jungle tropicale et passer le test du terrarium DIY, passons aux choses sérieuses. L’équipe de Cleanipedia vous montre comment faire un mur végétal dans une pièce de la maison. Que ce soit pour la décoration ou pour vous servir facilement en herbes aromatiques, voici toutes nos idées.

Si vous avez une rampe d’escalier à la maison, vous pouvez y faire grimper des plantes ou la recouvrir d’un grillage sur mesure pour y accrocher vos pots. Une façon originale et simple de faire entrer la nature à la maison.

1. Le mur végétal avec une tringle à vêtements

Vous avez une tringle ou un portant à vêtements dont vous ne vous servez plus - le(a) bricoleur(se) de la maison s’est enfin occupé de monter le placard - alors utilisez-la pour faire un mur végétal avec des plantes suspendues.

Pour les suspensions, prenez un pot et faites trois trous espacés dans lequel vous passez trois cordes. Rejoignez les cordes pour les accrocher à un crochet. Ou, autre option, utilisez de la corde de chanvre et la technique du macramé pour maintenir vos plantes en l’air.

La petite astuce. Pour que vos plantes ne soient pas toutes à la même hauteur, utilisez de la ficelle/corde entre la tringle et chaque crochet.

2. Le mur végétal avec une vieille bibliothèque

Que ce soit avec une bibliothèque toute poussiéreuse retrouvée au grenier ou des planches en bois de récup’ à fixer au mur, vous pouvez facilement créer un mur végétal.

  • Posez votre bibliothèque ou fixez vos planches en bois.
  • Faites des trous dans les planches pour accueillir les pots, ou posez vos plantes, tout simplement.
  • Pour encore plus de cachet, vous pouvez laisser les plantes envahir des petits bibelots et autres objets de décoration. De toute façon, avec vos allées et venues chez le fleuriste du coin, on ne verra bientôt plus les planches en bois !

3. Le mur végétal avec une palette

Pour cette astuce, le plus dur sera de préparer vos palettes de récup’, en les nettoyant puis en les configurant pour accueillir vos plantes. Il existe de nombreux tutos en ligne pour vous aider à les customiser.

Pour le mur végétal, vous avez deux possibilités :

  • Faire de votre palette une jardinière verticale en la posant debout. Il faudra donc couvrir l’arrière avec une toile de paillage et les côtés avec des planches. Puis remplir l’intérieur (en faisant plusieurs étages) avec des billes d’argiles, du terreau et vos plantes.
  • Accrocher les plantes aux planches de votre palette grâce à des crochets, et en prendre soin. Cette astuce est plus simple pour un mur végétal intérieur. Vous pouvez même peindre la palette en accord avec votre décoration.

Et pour un potager avec des palettes ? Par ici.

4. Le mur végétal avec un peu de peinture

Dans la cuisine, on peut opter pour un mur végétal aimanté, une bonne idée pour organiser ses herbes aromatiques ou mettre ses petites plantes grasses. Recouvrez un pan entier de mur avec de la peinture magnétique et achetez des pots légers et aimantés. Plus vous en mettez, plus votre mur sera verdoyant, et plus vos plats seront délicieux !

5. Le mur végétal avec un grillage de récup’ ou un treillage

Pour cette astuce, vous pouvez soit récupérer un vieux grillage et le fixer au mur, ou acheter ce que l’on appelle un treillage Anno, qui consiste en plusieurs hexagones d’acier.

Dans tous les cas, vous pouvez vous en servir pour accrocher vos pots à l’aide de crochets ou bien faire pousser une plante grimpante. Pour un mur végétal d’intérieur, ne choisissez pas n’importe laquelle. Vous pouvez vous tourner vers un classique comme le lierre ou le pothos, ou une plante plus fleurie, comme le Stéphanotis, ou Jasmin de Madagascar.

Publié à l'origine