Le guide pour une cuisine anti-gaspillage alimentaire

Ou comment organiser sa cuisine pour éviter de jeter.

Mis à jour

poisson frit avec frites et ketchup

Savez-vous qu’environ 1/3 de la production alimentaire mondiale est jetée chaque année ? En France, cela représente 79 kg de nourriture par an et par foyer. Des chiffres édifiants lorsque l’on sait que des millions de gens meurent de faim. Mais restons positif : vous pouvez contribuer à la lutte contre le gaspillage alimentaire, sans complication et avec l’agréable sentiment de contribuer à la préservation de la planète et au bien-être de ses habitants. Oui, tout cela, de votre cuisine!

S’il n’est pas recommandé de manger les fanes de certains légumes, d’autres sont absolument délicieux. C’est le cas des carottes, des radis, des navets, du fenouil ou du brocoli. On peut s’en servir pour faire des galettes de légumes ou des soupes.

Organiser sa cuisine pour éviter le gaspillage alimentaire

Avant toute chose, faites un inventaire de vos provisions, sèches ou fraîches, et rangez toujours les aliments les plus rapidement périssables au premier plan. Dans le frigo ou dans vos placards, dès que vous faites les courses, placez les nouveaux aliments au fond. Ainsi, vous êtes sûr de ne pas laisser passer de date de péremption. Au moment de cet inventaire, préparez les repas qui viennent en fonction des aliments dont la date limite de consommation approche.

La conservation des aliments est évidemment cruciale pour éviter le gaspillage alimentaire. Vérifiez que votre frigo soit propre, qu’il fonctionne de manière optimale et que les aliments ouverts que vous y placez soient hermétiquement emballés et séparés les uns des autres. L’accumulation de bactéries accélère en effet la détérioration des aliments.

De même dans vos placards : les aliments secs perdent de leur fraîcheur, de leur croquant ou même tout simplement de leur valeur nutritionnelle s’ils ne sont pas hermétiquement conservés. Les bocaux en verre rempliront parfaitement cette tâche.

Pendant une semaine, tenez le compte de ce que vous jetez et notez les éléments qui reviennent souvent. Si c’est le cas, cela signifie tout simplement que vous achetez trop, ou que certains éléments de vos courses pourraient être congelés.

La cuisine anti-gaspillage alimentaire

La façon dont vous cuisinez peut également faire une grande différence dans le volume d’aliments que vous jetez.

Lorsque vous cuisinez, prenez l’habitude d’utiliser les denrées le plus possible. Faire de plus grosses quantités à congeler vaut mieux que de laisser un pot de crème fraîche entamé que vous ne finirez pas.

Si vous ne souhaitez pas congeler, alors assurez-vous de cuisiner dans la semaine au moins un repas en utilisant les restes. Une petite salade composée, un reste de viande avec un légume, voire une soupe, et vous évitez de jeter les restes.

De même, pensez à cuisiner les légumes avec leur peau, qui par ailleurs regorge de vitamines. Contrairement aux idées reçues, certaines parties des légumes se cuisinent très bien, même si on n’en a pas l’habitude.

S’il vous reste malgré tout des déchets, réutilisez-les : vous pouvez par exemple garder les épluchures ou les os dans des sachets hermétiques à congeler pour en faire des bouillons. Le reste peut encore partir au compostage, un excellent moyen de lutter contre le gaspillage alimentaire.

Relativisez les dates de péremption

Ne jetez pas forcément les aliments dès que la date de péremption est atteinte. Ces dates sont des recommandations. ll est parfaitement possible de manger des produits laitiers ou des oeufs quelques jours après leur date limite de consommation. Vos fruits sont un peu flétris ? Faites-en des compotes ou des smoothies. Vous avez acheté trop de légumes ? Faites-en des pickles. Internet regorge de recettes permettant de limiter vos déchets.

Publié à l'origine