Quels imperméabilisants pour vos vêtements de ski ?

Ou comment garder une combinaison de ski waterproof.

Mis à jour

machine à laver blanche devant le mur rose

Vous êtes-vous déjà demandé de quoi l’imperméabilisant de vos vêtements de ski était fait ? Si la question n’est pas fascinante, sa réponse est importante si vous souhaitez conserver cette propriété. En effet, si vous ne lavez pas correctement vos vêtements de ski, voire si vous ne les lavez pas assez, ils perdront rapidement leur imperméabilité et leur tenue. Vos vacances aux sports d’hiver seront donc nettement moins sympathiques quand vous serez trempé à la moindre chute dans la neige. Voici donc comment garder vos vêtements de ski waterproof.

Avant toute chose, lavez vos vêtements de ski comme indiqué sur l’étiquette dès votre retour des sports d’hiver. Cela conservera leurs propriétés imperméabilisantes. C’est en effet l’accumulation de la transpiration et de l’eau qui bouche les pores de la couche imper-respirante.

Les matières imper-respirantes, c’est quoi ?

Il y a deux façons d’imperméabiliser un vêtement : l’enduit, plutôt rare sur les équipements de ski, et les membranes imper-respirantes.

Il s’agit d’un revêtement extrêmement fin, fabriqué généralement à base de polytétrafluoroéthylène (teflon) ou de polyuréthane. Il existe plusieurs procédés, développés à partir de différentes matières, mais le principe est le même : cette membrane forme des millions de pores, à la fois suffisamment étroits pour ne pas laisser passer l’eau, mais suffisamment larges pour laisser passer la vapeur d’eau (c’est-à-dire votre respiration). Les membranes sont intégrées au tissu, sur lequel on ajoute une couche de déperlant DRW (Durable Water Repellent). C’est cette couche qui s’use au fil des utilisations et des lavages.

Comment maintenir l’imperméabilisant d’une veste de ski en Gore-Tex

Gore-Tex, c’est en fait le nom déposé de l’un de ces procédés, le plus connu. On comprend bien que le lavage de ces matières ultra techniques ne se limite pas à les jeter au tout-venant dans votre machine à laver. Pour nettoyer vos vêtements dotés d’imperméabilisant ski sans altérer ses propriétés respirantes, il faut donc les laver en machine, avec un détergent doux et liquide. N’utilisez pas de lessive en poudre ou d’adoucissant qui risqueraient de boucher les pores. Lisez d’abord les instructions de lavage, mais a priori, il est conseillé de sélectionner le programme à 40 degrés, avec un essorage doux.

Séchez-les à l’air libre ou au sèche-linge, programme délicat si les recommandations du fabricant le permettent.

Comment imperméabiliser une combinaison de ski ?

Après de multiples utilisations, le revêtement DWR peut perdre en déperlance (capacité à repousser l’eau). Pour vérifier cela, il suffit de verser un peu d’eau sur votre vêtement : les gouttes restent-elles bien toutes en surface ? Si oui, tout va bien. Sinon, il est temps de raviver la couche hydrofuge. Après avoir bien lavé et séché votre vêtement de ski, mettez-le au sèche-linge programme délicat pendant 20 minutes. C’est la chaleur qui va réactiver la matière imperméabilisante.

Si vous n’avez pas de sèche-linge, utilisez un fer à repasser. Mais attention : réglé sur linge délicat, sans vapeur et avec un tissu entre le fer et le vêtement.

Réimperméabiliser sa veste de ski

Si malgré les lavages, vos vêtements de ski perdent leur imperméabilité, vous pourrez la restaurer avec des produits spécialisés. Il en existe de plusieurs sortes, en spray ou en bain. La version bain, en machine ou à la main, reste la plus efficace puisque le produit imprègne toutes les parties du vêtement, la fibre, les coutures, les cordons, etc. Une bombe imperméabilisante vêtements de ski pourra cependant vous dépanner.

Publié à l'origine