Quel plaisir de rentrer de la plage ! La peau salée, les cheveux humides et surtout, ce merveilleux bien-être qui nous envahit, cette douce fatigue provoquée par l’iode… ou le chlore.

Et que fait-on généralement de son maillot de bain en rentrant de cette belle baignade ? Au mieux, on le passe vite fait sous l’eau avant de le suspendre quelque part. Au pire, on le laisse en boule enroulé dans sa serviette mouillée et pleine de sable, avant de l’oublier pour deux jours. Scoop : pour une bonne conservation, l’entretien du maillot de bain requiert un peu plus de travail.

Avant d’expliquer en détail comment prendre soin d’un maillot de bain, il est peut-être utile de rappeler pourquoi : un maillot de bain qui nous met en valeur est difficile à trouver. Que vous fassiez régulièrement de la natation ou que vous partiez 15 jours à la plage, il vous en faut deux. Enfin, ces pièces sont souvent chères. On a donc tout intérêt à garder nos maillots de bain longtemps.

1. On rince son maillot de bain (réellement)

C’est vraiment la première chose à faire en rentrant. Pour gagner du temps, passez par une douche post-baignade, un bon moyen d’enlever le sable du maillot de bain. En effet, il faut se débarrasser au plus vite des éléments qui attaquent les fibres synthétiques ou les couleurs de votre bikini préféré. Le chlore évidemment, mais aussi le sable, qui avec son effet rugueux abîme les fibres élastiques.

Idéalement, laissez-le tremper 30 minutes dans l’eau froide (mais pas toute la nuit), avant de le laver délicatement avec un détergent doux.

2. Horreur ! Une tache de crème solaire sur le maillot de bain

Les crèmes et huiles solaires sont les ennemis de votre maillot. Les formules à base de minéraux et les compositions huileuses forment des taches. Quant au SPF, il fait jaunir le tissu du maillot. D’une manière générale, il vaut mieux appliquer sa crème bien avant de mettre son maillot, même si on vous accorde que ce ne soit pas l’idéal question organisation. Si vous avez néanmoins fait une tache, appliquez un détachant pour matière délicate et laissez reposer avant de le nettoyer. Éventuellement, passez-le en machine, sur le programme linge délicat du sèche-linge. Comme pour votre lingerie préférée, pensez au filet linge délicat.

3. Le seul moyen de sécher un maillot de bain

Le séchage rapide est le principe même de cette pièce, donc inutile de mettre un maillot au sèche-linge, il n’apprécierait pas du tout. Mais nous éviterons aussi de l’essorer violemment, pour ne pas distendre les fibres élastiques (généralement du polyamide et de l’élasthanne). Essorez-le donc délicatement, avant de l’éponger dans une serviette, comme vous le feriez avec vos cheveux. Faites-le ensuite sécher à plat et à l’air libre. Pas de suspension hasardeuse qui détendra les bretelles et pas de séchage au soleil qui ternira les couleurs. Vous suivez ?

4. Du bon rangement de votre cher maillot de bain

À l’usage, évitez de râper votre postérieur sur la pierre ou le sable. L’effet pierre ponce est redoutable sur un maillot de bain. Pour la piscine ou les bains bouillonnants, peut-être envisagerez-vous d’utiliser un maillot une pièce auquel vous ne tenez pas tellement ? Les couleurs éclatantes sont vraiment sensibles aux hautes températures ou au chlore.

Vous n’avez pas fait tout cela pour jeter votre maillot de bain en boule dans un tiroir ! Pliez simplement votre maillot si vous le réutilisez le lendemain. Hors saison, pliez-le délicatement pour former un petit carré, que vous glisserez dans un pochon en tissu. Placez-le ensuite dans vos rangements lingerie.