Skip to content
Comment laver une couette
Entretien du linge

Comment laver une couette:

Gaby Marant révèle ses secrets les plus intimes

La première fois, ça fait peur. On se dit, est-ce que je vais l'abîmer? Est-ce que ça ne va pas être trop gros? Est-ce qu’après être passé à la machine, ça va retrouver son gonflant? Est-ce que ça ne serait pas plus facile d’aller au pressing? C’est normal d'être nerveux, mais pas d’angoisse: je vais vous expliquer comment nettoyer votre couette de lit vous-même, sans drame et sans problème.

Secret numéro un: pensez protection
“Mieux vaut prévenir que guérir”: un des dictons préférés de ma mère. Si vous faites une tache sur votre couette (fond de teint liquide, jus d’orange de votre brunch paresseux, ou quoi que ce soit d’autre - je ne veux pas le savoir !), nettoyez-la tout de suite. Épongez au maximum, et traitez avec un liquide antitaches, ou juste un peu de lessive liquide (je prends généralement ma dosette de Skip pour appliquer un peu de gel machine).
Si vous avez une couette en duvet d’oie ou de canard, évitez de mouiller les plumes : poussez-les de côté, à l'intérieur de la couette, avant de nettoyer le tissu.
Vous pouvez aussi investir dans une housse protectrice - une très bonne idée si vous êtes sensible aux acariens.

Secret numéro deux: la bonne taille
Les conseils sur la fréquence de lavage des couettes sont tous différents : tous les ans, deux fois par an, quatre fois par an… Mais quoi qu'il en soit, au bout d’un moment, tout le monde arrive à la même conclusion : il faut faire quelque chose. Avant de laver votre couette à la machine, vérifiez bien l'étiquette : si elle dit “lavage professionnel” (un cercle avec une lettre à l'intérieur), emmenez plutôt votre couette au pressing. Sinon, bonne nouvelle : vous pouvez laver votre couette vous-même. Mais votre machine est-elle vraiment assez grande ? Si, quand elle est sèche, la couette tient à peine dans le tambour de votre machine, alors ouille ouille ouille quand elle sera mouillée ! Elle sera pleine d’eau donc très lourde, et le poids pourrait endommager votre machine.
Si votre couette prend plus de la moitié de l’espace dans votre tambour, ou les trois quarts à la rigueur, allez plutôt à la laverie. Choisissez une machine avec une porte qui s’ouvre sur le devant (pas sur le dessus): ces machines acceptent généralement un plus gros volume, et votre couette sera plus facile à manoeuvrer.

Secret numéro trois: bien se préparer
Avant de laver votre couette, vérifiez qu’il n’y a pas de trous dans l’enveloppe en tissu: ça serait bête de vous retrouver avec tout le garnissage de votre couette dans la machine! C’est le moment de recoudre tous les petit accrocs que vous avez remarqués il y a déjà des mois... Ensuite, mettez du liquide traitant anti-taches sur toutes les auréoles et autres taches visibles - vous n’allez pas laver souvent votre couette, alors vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour qu’elle sorte nickel de la machine.

Secret numéro quatre: la bonne position
Je me rappelle du jour où j’ai appris pourquoi il fallait bien équilibrer le linge dans la machine. J'étais dans la douche et j’ai entendu des gros chocs énormes : j’ai pensé qu’un voisin était en train de mettre des coups de poing dans la porte et je suis sortie en catastrophe de la douche, prête à appeler les secours. Mais en fait non, c'était juste que j’avais mis un coussin de mon sofa dans la machine à laver. Le tambour était complètement déséquilibré et la machine sautait sur place. Pour éviter ce problème, pliez votre couette en accordéon, et étalez-la le plus possible à l'intérieur du tambour pour répartir son poids.
Lavez selon les conseils de l'étiquette; généralement, température basse, et essorage normal.

Secret numéro cinq: prendre son temps
Maintenant que votre couette est propre, comment la sécher? Si vous êtes déjà au lavomatique, ou si vous avez une machine qui sèche les vêtements, parfait. Étalez bien la couette dans le séchoir, et surtout utilisez une température de séchage basse ; ça va prendre plus longtemps, mais ça sera beaucoup mieux pour votre couette! Personnellement, je sors la couette de la machine toutes les 20 minutes environ pour la secouer: comme ça je peux vérifier que la garniture est bien répartie, et que la couette sèche bien.
Vous pouvez aussi sécher votre couette à l’air libre. Ça prend plus longtemps, mais l’avantage c’est qu’il y a beaucoup moins de risques que le garnissage se retrouve en boule dans un coin de la couette, ou que l’enveloppe se déchire. Choisissez un jour ensoleillé, et étendez bien la couette - si vous pouvez la suspendre à plat entre deux cordes à linge ou entre deux séchoirs, encore mieux.
Ne remettez surtout pas votre couette sur le lit ou dans un placard quand elle est ne serait-ce qu’un tout petit peu humide: ça ferait des moisissures. Donc (et surtout si vous séchez à l’air libre), laissez le temps au temps... encore un dicton de ma mère.

Top Conseil


Avant de laver votre couette, vérifiez bien qu’il n’y a pas de petits trous à travers lesquels la garniture pourrait s'échapper. Prenez un fil et une aiguille et recousez les trous avant de mettre la couette à la machine.