Dans ma toute petite cuisine, il n’y avait qu’un emplacement pour lave-vaisselle ou machine à laver. J’ai donc dû choisir (le dilemme dans les grandes villes et les mini logements). Comme je ne me voyais ni tremper mes vêtements dans le lavabo avant de les essorer au-dessus de la douche, ni passer mon samedi matin au lavomatique : adieu le lave-vaisselle et bonjour au frottage intensif. Sauf si… je deviens une véritable pro avec ces quelques idées.

1. La vaisselle efficace

Vous êtes de ceux qui attendent que l’évier déborde pour enfin relever vos manches et faire la vaisselle ? Oui, oui, je vois très bien. Je faisais partie de cette catégorie de personnes paresseuses mais c’est fini ! Je ne perds plus une minute après le repas. Sinon, ça accroche et je passe plus de temps à frotter.

La petite astuce en plus : plutôt que de passer l’assiette au chien ou au chat de la famille (pas très hygiénique), je prends le demi-citron utilisé pour ma recette et je dégraisse mes plats avec.

2. La vaisselle divertissante

Bon, la musique et les podcasts n’ont pas vraiment d’effet sur la vaisselle, mais plutôt sur le laveur de vaisselle. Écouter son émission fétiche ou danser sur ses airs préférés, ça donne un peu de motivation pour frotter. Vous pouvez aussi travailler votre équilibre avec quelques mouvements, faire de la gym faciale (pourquoi pas…), réciter une leçon ou juste rêver en regardant par la fenêtre.

3. La vaisselle écolo

Il paraît qu’on gaspille des litres et des litres d’eau en faisant la vaisselle à la main (en plus de prendre toute l’eau chaude). Pour une vaisselle écolo :

  • Travaillez avec deux bacs (ou deux bassines), un rempli d’eau et de liquide vaisselle, l’autre rempli d’eau claire. Renouvelez l’eau de rinçage une à deux fois si besoin.
  • Choisissez un liquide vaisselle plus écolo ou concoctez votre propre produit (en ajoutant quelques gouttes d’huile essentielle pour un parfum agréable).
  • Tricotez une éponge maison, aussi appelée tawashi.

Avec ces ateliers DIY, la vaisselle sera moins ennuyante et vous ferez un petit geste quotidien pour la planète.

4. La vaisselle pour cuisiniers tête en l’air

Vous avez brûlé une poêle ou une casserole lors de votre dernier essai culinaire ? Stop ! Surtout, ne frottez pas avec une éponge abrasive au risque de 1. perdre du temps 2. abîmer votre vaisselle.

  • Pour nettoyer l’inox brûlé, mélangez de l’eau et du vinaigre, ou de l’eau et du bicarbonate de soude, et faites bouillir quelques minutes sur le feu.
  • Enlevez la pellicule noire avec une éponge ou une cuillère en bois si la couche est vraiment épaisse.
  • Si ça n’a pas fonctionné, renouvelez l’opération ou laissez un fond de vinaigre dedans pendant la nuit.

Plus qu’à placer dans la file d’attente de la vaisselle.

5. La vaisselle organisée

Moi qui mettais tout dans l’évier sans aucune organisation… alors qu’apparemment, il y a un ordre bien défini pour faire la vaisselle à la main, de la plus propre à la plus sale. Les verres et les couverts d’abord, puis les assiettes et les bols du petit déjeuner, et enfin les plats bien gras.

Qui dit organisation, dit aussi organisation du plan de travail. Il vous faut donc :

  • Un bon égouttoir (sauf si vous avez un commis pour essuyer après vous).
  • Un liquide vaisselle dans un flacon maniable (si vous achetez en gros, gardez-en un petit et transvidez).
  • Un tablier ou un vieux t-shirt (oui, ça finit toujours par éclabousser) et un torchon à proximité.
  • Des gants et/ou une crème pour les mains.

Dernière chose, quand on passe son temps à faire la vaisselle, mieux vaut se poser quelques questions et revoir ses habitudes. Je ne parle pas de réutiliser l’autre côté de la fourchette pour manger son yaourt, mais plutôt de ne pas sortir 10 verres du placard dans la journée ou de rincer la casserole qui a servi aux pâtes pour cuire son œuf dur.